Voiture électrique sans permis

Imaginez la situation suivante : une infraction au code de la route se produit. L’infraction étant considérée comme grave, le permis de conduire est retiré pour les années à venir avec l’obligation de le repasser après la date d’expiration. Obtenir un permis de conduire n’est pas toujours une option facile, repasser l’examen devient encore plus compliqué.
C’est pourquoi il existe des voitures qui ne nécessitent pas de permis de conduire. Il est possible de conduire une voiture électrique sans permis, mais la question se pose : le risque d’utiliser ce type de véhicule est-il justifié ? Afin d’évaluer si cela en vaut la peine, il convient d’examiner les avantages de ces véhicules et, par conséquent, les obligations et les restrictions qui y sont associées.

Conduire une voiture électrique sans permis

La voiture électrique sans permis – une nouvelle chance

La voiturette ou la voiture sans permis (VSP) est un véhicule à quatre roues. Plus largement produit et utilisé dans l’Union européenne. La voiture électrique sans permis n’est pas concernée par des lois aussi strictes que les voitures classiques. Cela est dû à la puissance de son moteur, à sa taille et à son poids plus faibles. En outre, le poids à vide maximal s’enlève à 350 kg ; Par conséquent, le VSP doit également être conduit à des vitesses plus faibles. La vitesse maximale est de 45 Km/h.

Ce type de véhicule devient une option alternative pour les conducteurs de profils divers. Certains d’entre eux, par exemple, n’ont pas encore obtenu leur permis de conduire pour la voiture classique. Cela est possible car pour certaines personnes, le coût du cours est trop élevé, tandis que d’autres n’ont pas encore l’âge requis. En revanche, pour conduire la voiturette, l’âge minimum est de 16 ans. Bien sûr, il existent d’autres cas. Si vous avez échoué à votre examen, par exemple. Dans ce cas, vous avez fréquenté l’auto-école mais n’avez pas eu votre permis. Vous avez maintenant une nouvelle opportunité de conduire. Enfin, la voiture électrique sans permis est également une bonne option pour les personnes dont le permis a été suspendu mais qui ont besoin de se déplacer en voiture.

Vous n’avez pas besoin de permis pour conduire ce type de véhicule. En effet, si vous êtes né après le 1er janvier 1988, vous devez être titulaire d’un permis AM. Vous pouvez l’obtenir avec une formation de 7 heures.

charger une voiture électrique sans permis

Quelles sont les conditions pour conduire sans permis ?


Un véhicule doit répondre à certaines exigences pour qu’on puisse le conduire légalement. Une voiture électrique sans permis est considéré comme une motocyclette légère à quatre roues.
Sa spécificité réside dans le fait qu’il peut être conduit sans permis de catégorie B. Toutefois, depuis 2013, les personnes nées après 1988 doivent être titulaires d’un permis AM catégorique pour conduire légalement la voiture. Bien entendu, les personnes avant cette date sont libres de prendre le volant.

Le permis AM est une version renforcée du Brevet de Sécurité Routière (BSR). Selon la loi, vous pouvez le passer à partir de l’âge de 14 ans, mais il faut avoir au moins 16 ans pour conduire.
Il y a des restrictions de base à prendre en compte.
Une voiture sans permis ne peut pas rouler à plus de 45 km/h, ce qui signifie également qu’elle est inapte à circuler sur les autoroutes. Les VSPs contiennent généralement 2 sièges passagers. Il existe des modèles 4 places qui nécessitent déjà un permis B1. Il est intéressant de noter qu’il n’est pas nécessaire de passer un examen du code de la route. La partie théorique de l’examen n’est pas obligatoire.