Port des gants obligatoire et contrôle technique

Le port des gants et le contrôle technique pourraient dès la rentrée devenir obligatoires pour les motards et scootéristes. Un CISR se tiendra prochainement.

Le port des gants obligatoire et l’instauration d’un contrôle technique, ces mesures avaient déjà été annoncée en janvier par le gouvernement. Cette fois-ci ça se précise, Emmanuel Valls a annoncé un comité interministériel de sécurité routière dans les jours qui viennent. L’occasion de débattre de ces nouvelles mesures et des moyens à mettre en oeuvre pour faire baisser la mortalité des motards et autres conducteurs de deux-roues motorisés, catégories particulièrement touchées par les accidents de la route. En effet, d’après les statistiques de la sécurité routière, les deux-roues motorisés représentent 24% des personnes tuées sur la route alors qu’ils ne représentent que 2% des usagers de la route.

De l’importance du port des gants à moto

Bien entendu, vous me direz que rendre le port des gants obligatoire et instaurer un contrôle technique moto ne fera pas reculer les chiffres de la mortalité routière, mais cela aidera au moins à faire passer la pilule de l’abrogation en janvier prochain de la loi des 100cv sur décision européenne. Une décision qui fait la joie des amateurs de grosses cylindrées mais qui inquiète également, la sécurité routière se concentrant actuellement sur le problème des accidents de moto. L’instauration du port des gants obligatoire ne fera certes pas bouger les chiffres de la mortalité routière, mais elle permettra au moins de diminuer les dommages corporels en cas d’accident. Il s’agit également d’un moyen supplémentaire de faire prendre conscience aux motards et scootéristes de l’importance du port d’un équipement de sécurité adéquat en moto. Dans la même logique, le CISR pourrait demander l’obligation du port d’une veste airbag, de chaussures renforcées et de protections dorsales et lombaires.

Les infractions au code de la route concerne tous les usagers, piétons, cyclistes, deux-roues à moteur, automobilistes, etc… Pour tout non-respect des dispositions du code de la route, et selon la gravité de l’infraction des sanctions de divers niveaux sont mises en place.