Un moteur qui carbure à l’eau de pluie

Un moteur qui carbure à l’eau de pluie, voilà le procédé génial qu’expérimente un habitant de Lorient depuis un an. Un système méconnu du grand public mais qui a déjà ses adeptes.

Marc Renaudin

Marc Renaudin

Le moteur qui carbure à l’eau de pluie, il fallait y penser ! Cela fait un an que Marc Renaudin, un habitant de Lorient, utilise une astuce toute simple consistant à injecter de l’eau dans le moteur à l’aide d’un kit. Ce procédé permettrait de rouler 300 km de plus avec un plein. Ce système permettant de carburer à l’eau de pluie bien qu’il soit mal connu du grand public fait déjà des émules dans de grandes villes de Françe, mais surtout au sein de certaines entreprises. Normal quand on sait qu’il permet de réaliser 10 à 50% d’économies de carburant. Le retraité Lorientais est très satisfait d’avoir trouvé par hasard ce système sur Internet.

Selon Laurent Baltazar, le distributeur de ce système, avoir un moteur qui carbure à l’eau de pluie est parfaitement légal.  Quatre ans après avoir monté son entreprise LBME Laurent Baltazar avait repris la station essence Total de Plounéour-Ménez dans le Finistère afin d’avoir une vitrine de diffusion pour son système avec pour ambition de le commercialiser dans toute la France.

Rouler avec un moteur qui carbure à l’eau de pluie

Le passage aux mines n’est pas nécessaire pour rouler avec un véhicule ayant un moteur qui carbure à l’eau de pluie, puisque ce procédé n’intervient que sur l’air contenu dans le moteur et non sur le moteur lui-même, le châssis ou encore la puissance du véhicule. Aucune inquiétude à avoir non plus lors du passage au contrôle technique.

De plus, l’usage de ce procédé réduit les émissions polluantes du véhicule. Laurent Baltazar raconte à ce sujet qu’un client qui avait été recalé au contrôle technique à cause d’un indice de pollution trop élevé avait réussi à passer la fois d’après grâce à cette technique permettant d’avoir un moteur qui carbure à l’eau de pluie.

Les utilisateurs d’un moteur qui carbure à l’eau de pluie constatent également que leur moteur fait moins de bruit et que les accélérations sont plus souples.

 

Procédé technique

Il s’agit de la réinvention d’un vieux procédé consistant à faire une injection d’eau à l’intérieur d’un moteur à  combustion. L’installateur du système fixe un réacteur sur le collecteur d’échappement du moteur du véhicule. Puis il relie celui-ci à une pièce nommée « bulleur »  pouvant contenir 1 litre d’eau de pluie (ou d’eau déminéralisée) ainsi qu’ à un diffuseur fixé au niveau de la prise d’air. En aspirant, le moteur provoque l’apparition de bulles d’air. L’air ainsi humidifié transite ensuite par le réacteur qui grâce à sa température et aux matériaux dont il est composé composition va procéder à sa transformation moléculaire pour pouvoir l’injecter au moteur.   Seul entretien à faire pour avoir un moteur qui carbure à l’eau de pluie, il faut rajouter de l’eau  dans le réservoir prévu à cet effet tous les 1.000 km. Pour l’installation de ce système, comptez seulement deux heures.

 Selon le distributeur, ce procédé permettant de carburer à l’eau de pluie aurait déjà trouvé preneur  auprès de 5.000 clients français, avec 80 % de clients professionnels. Des négociations seraient en cours avec une société de la région de Lorient afin de produire en série des catalyseurs. Seule inconnue, la durée de vie de ce système qui si on en croit le diffuseur  serait de 150.000 km.

Système Eco l'eau moteur qui carbure à l'eau de pluie

Système Eco l’eau moteur qui carbure à l’eau de pluie

Vous avez reçu la lettre 44, indiquant une annulation administrative de votre permis de conduire? Retrouvez le dossier sur la lettre 44, relatifs aux différents types d’annulations de permis.