Limitation De Vitesse Jeune Permis

Conduire est une commodité qui s’accompagne de divers dangers. Il y a donc des restrictions à respecter pour garantir une expérience de conduite paisible. Lorsque vous êtes un jeune conducteur de covoiturage, ces restrictions ont encore plus d’importance.
En outre, les jeunes conducteurs titulaires d’un permis de conduire probatoire doivent respecter des limitations de vitesse différentes de celles des autres conducteurs. Il faut donc se demander quelles sont les limites de vitesse sur les autoroutes, dans les zones peuplées. Si on ne respecte pas la limitation de vitesse en tant que titulaire jeune du permis, quelles sont les conséquences et les règles à suivre ?

limitation de vitesse au jeune permis

Limitation de vitesse au jeune permis

Le permis du jeune conducteur comprends une période probatoire de 3 ans, ou de 2 ans si on conduit accompagné. En fait, ce permis est une catégorie à part qui comprend la limitation de vitesse jeune permis spécifique et différente sur les routes et les autoroutes.
La première chose avec laquelle vous devez vous familiariser ce sont les restrictions à l’ensemble du réseau routier. De même, la vitesse doit tenir compte des conditions météorologiques.

  1. Colonies – Ici, la législation ne change rien – la limitation de vitesse au jeune permis est de 50mph. Les conditions météorologiques ne modifient en rien cette règle. Si les conditions de circulation ne sont pas optimales, les jeunes conducteurs doivent adapter leur vitesse.
    Il est intéressant de noter que la police de la circulation peut également réduire la vitesse autorisée à 30 km/h.
  2. Routes à grande vitesse – Notez que sur les autoroutes, la vitesse est à minimum de 80 km/h sur la voie de gauche, c’est la limitation de vitesse jeune permis. La police de la circulation peut toujours modifier ces règles. Il appartient également au conducteur titulaire d’un permis probatoire d’adapter sa vitesse lorsque les conditions de circulation ne sont plus optimales.

Les vitesses supplémentaires à observer ici sont à surveiller sur les autoroutes où la limite normale est de 130 km/h. La limitation de vitesse jeune permis est de 110 km/h. Pour les tronçons d’autoroute où la limite est inférieure à 130 km/h, les jeunes conducteurs doivent maintenir une vitesse moyenne de 100 km/h. Cette règle s’applique également à la limitation de vitesse jeune permis lorsqu’on circule sur des routes à deux chaussées séparées par une ligne médiane.

  1. Pour les autres routes, la limite de vitesse doit être de 80 km/h.
limitation de vitesse jeune permis sur l'autoroute

Quel est le montant des sanctions ?

Les sanctions pour excès de limitation de vitesse au jeune permis varient en fonction du niveau d’excès.

Excès de vitesse inférieur à 20 km/h

Si on commet l’infraction à une vitesse maximale supérieure à 50 km/h – l’amende fixe est à 68 euros. Vous perdrez également 1 point.
Si on commet l’infraction à une vitesse autorisée de 50 km/h ou moins – l’amende fixe est de 135 euros avec une perte de 1 point.

Excès de vitesse de 20 km/h ou plus et de moins de 30 km/h

L’amende fixe est de 135 € avec une retiration de 2 points du permis.

Dépassement de 30 km/h ou plus et de moins de 40 km/h

L’amende fixe est de 135 € avec une perte de 3 points. Le non-respect de cette limite de vitesse par les conducteurs titulaires d’un permis de conduire pour jeunes conducteurs entraîne le retrait du permis de conduire pendant trois ans, une interdiction de conduire certains véhicules à moteur pendant trois ans et l’obligation de suivre un cours de sécurité routière.

Dépassement de 40 km/h ou plus et de moins de 50 km/h

Tout correspond ici aux infractions de la troisième possibilité, la seule différence étant que 4 points sont retirés du permis de conduire.

Excès de vitesse de 50 km/h ou plus

Amende fixe de 1 500 €, retrait de 6 points, retrait du permis de conduire pour jeunes conducteurs pendant 3 ans. Vous êtes interdit de conduire pendant 3 ans. Votre véhicule peut être mis en fourrière et vous devez suivre un cours de sécurité routière.

Dans ce dernier cas, la récidive est passible d’une amende de 3 750 euros, de 3 mois de prison, d’un retrait de 6 points, d’un retrait du permis de conduire pendant 3 ans et de la confiscation du véhicule. Vous êtes interdit de conduire pendant une période pouvant aller jusqu’à 5 ans et devez suivre à nouveau un cours de sécurité.