2018 réformes automobile

1er janvier 2018 : Les changements

Comme tous les ans, les nouvelles réformes vont faire leurs apparitions ! Voici celle concernant le milieu automobile pour l’année 2018 !

 

2018 et ses inconvénient

 

-Taxe sur les automobiles puissantes

À l’achat d’un nouveau véhicule, qu’il soit neuf ou d’occasion, une taxe sera imposé dû à la puissance fiscale. En effet, cette dernière serait de 500 € à partir de 36 CV. Il faut savoir que le plafond maximal sera de 8 000 € c’est-à-dire 51 CV maximum. Les chanceux propriétaires d’une carte grise « collection » seront quand à eux épargnés.

-Bonus terminer pour les hybrides rechargeables

Comme vous le savez, il était possible en 2017 et sur les années précédentes, d’obtenir un bonus de la part de l’État quant à l’achat d’un véhicule hybride. Il s’agissait en 2017 d’une aide de 1 000 € pour tout achat d’un véhicule qui rejette moins de 60 g/km de CO2.  Et bien c’est désormais terminer, l’aide est maintenant de 0 €. À savoir que la prime est toujours d’actualité pour les véhicules 100% électriques à une hauteur de 6 000 €.

-Privatisation des voitures banalisées

En Normandie une société privée à racheter 26 voitures banalisées transportant des radars. L’objectif était d’utiliser ses voitures plus longtemps quotidiennement. En effet, anciennement employer 1h/j elles seront désormais utilisées entre 6h et 8h/j. Environ 1 millier de radars seront déployés cette année. Des « radars-tourelle » seront mis en place. Ses derniers pouvant être multitâches, ils peuvent verbaliser pour différents types d’infractions (feux rouge, vitesse, distance de sécurité, franchissement de ligne blanche ou encore stop).

-Prime de conversion

Prime conversion
Prime conversion

Afin de pousser les citoyens à l’achat d’un véhicule électrique, l’état avait mis en place un système de prime. Ce dernier subit une grosse diminution car pour l’achat d’un véhicule électrique il passe en effet de 4 000 à 2 500 €. Concernant les véhicules hybrides et rechargeables, ils se voient baisser de 2 500 € à 1 000 €.

 

 

 

-Malus encore plus fort

  • Neuf

Rappelez-vous le 1er janvier 2017 la grille des pénalités avait fait son apparition ! Cette année elle revient avec cette fois-ci un départ à 120 g/km de CO2 contrairement à 127 l’année précédente.  On verra donc apparaître de nouveau véhicule malussé ainsi qu’une augmentation pour les véhicules déjà concernés. Le maximum sera donc de 185 g/km à la place de 191 g. Le montant quant à lui sera de 10 000 à 10 500 €.

  • Occasions

Les véhicules d’occasion subissaient déjà le malus concernant le rejet de plus de 200 g/km l’année dernière. Pour 2018 un nouveau malus entre en jeux, il concerne lui la puissance fiscal. En effet, la pénalité sera de 100 € pour tous les véhicules de 10 à 11 CV, elle sera ensuite de 300 € pour les voitures entre 12 et 14 CV puis de 1 000 € pour les 15 CV et plus. Heureusement, le malus est réduit d’année en année.

-Augmentation de la fiscalité carburants

Comme vous avez surement pu le constater le 1er janvier, les stations essence ont augmenté leurs prix. Une revalorisation de la taxe carbone a eu lieu mais ce n’est pas la seule raison. Effectivement, les députés ont également mis en place une augmentation progressive de la fiscalité du gazole. Cela permettra sur 4 ans d’égaliser avec le sans plomb. Le diesel lui a augmenté de 7.6 centimes, ce qui « offre » 1L à plus d’1.30 €. L’essence a pris environ 3.8 centimes.

Les avantages

 

+Prime a la casse

Borne électrique
Borne électrique

Une prime peut en effet être accordée pour tous les véhicules diesel d’avant 2001 et essence d’avant 1997. Cette prime sera d’un montant de 1 000€. Évidement il faut remplir quelques critères pour bénéficier de cette dernière. La voiture doit rejeter au maximum 130 g/km de CO2 qu’elle soit neuve ou d’occasion. La vignette Crit’Air doit elle être de 0, 1 ou 2. Un avantage supplémentaire pour les ménages non imposables, la prime s’élève à 2 000 € !  Concernant les véhicules électriques, l’aide sera toujours d’environ 6 000 €.

+Permis de conduire

Le permis B et B1 accueil une nouvelle épreuve ! Les candidats devront lors du passage à l’examen, répondre à une question concernant les notions du premier secours. La consigne est simple, une bonne réponse, un point ; une mauvaise réponse ne sera pas éliminatoire.

 

Courant 2018

 

-80 km/h sur les départementales

Dans le courant du mois de Janvier, le gouvernement se réunira lors d’un conseil régional. Ils décideront de la limitation de vitesse sur les départementales. Même si cette nouvelle limitation venait à être validé, cette dernière ne serait pas mis en place avant plusieurs mois.

-Augmentation du tarif des péages

A partir du 1er février, les péages se verront augmenter de 1.03 à 2.05% !

-Appel d’urgence dans les voitures

A compter du 1er avril l’intégralité des véhicules lancer à la fabrication seront équipée obligatoirement d’un système d’appel d’urgence. Il sera actionné automatiquement en cas d’accident pour permettre aux secours d’arriver plus vite.

-Contrôle technique plus cher le 20 mai

Le contrôle technique est comme vous le savez déjà obligatoire. Il sera réévalué à partir du printemps afin d’augmenter les points de contrôle. Le nombre de points suivant une contre visite vont augmenter également. Ce qui laissera 24h pour modifier les défauts jugés critiques.

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire