voitures diesel vieux diesel polluants carburant pompe à essence

Voitures diesels: la chasse est ouverte

Si les voitures diesel ont longtemps été privilégiés dans notre pays, cela ne sera bientôt plus le cas. De nombreux malus vont être mis en place par l’Etat.

 

Depuis la reconnaissance par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) de l’aspect cancérigène des particules fines rejetées par les voitures diesel, le gouvernement a pour objectif de limiter le nombre de ces véhicules afin de limiter la pollution de l’atmosphère. Une tâche ardue quand on sait que 62% des véhicules en circulation en France sont des voitures diesel et que ce carburant constitue 80% des ventes.

Néanmoins, la plus grande partie des émissions de particules fines des moteurs sont imputables aux plus anciens modèles de voitures. Les voitures diesel récentes, qui sont sujettes à des normes de plus en plus exigeantes, tendent à être de moins en moins nocives pour l’environnement.

 

Vielle voiture polluante
Vielle voiture polluante

 

Inciter les conducteurs à troquer leurs voitures diesel

Afin d’encourager les conducteurs à se séparer de leurs voitures diesel, la ministre de l’écologie et de l’énergie Ségolène Royal a proposé la mise en place en 2015 dans certaines régions d’un « superbonus » d’un montant de 10000 euros pour l’acquisition d’une voiture électrique moyennant la remise d’un véhicule diesel ayant plus de treize ans d’ancienneté. Des conditions qui devraient grandement réduire les possibilités de bénéficier du « superbonus ».

Une autre possibilité s’offre au gouvernement, aligner la fiscalité de l’essence et du gazole. Une mesure qui serait sans doute mal accueillie, car comme le concède Manuel Valls ce sont les foyers aux revenus les plus faibles qui risquent d’être les plus touchés par cette mesure.

 

Plusieurs solutions à l’étude

Le chef d’état souhaite mettre en place dès l’année prochaine un système permettant d’identifier les véhicules selon leurs émissions de particules fines, ce qui d’après lui permettrait aux collectivités d’appliquer des politiques privilégiant les voitures les moins polluantes. Ségolène Royal est prête à appuyer cette décision en inscrivant les dispositions législatives nécessaires dans le projet de loi de transition énergétique qui sera examiné le 7 février.

Dès que l’identification des voitures les plus polluantes sera mise en place, celles-ci pourront être sujettes à des limitations de circulation en zone urbaine en cas de pic de pollution, ou encore tomber sous le coup d’une taxe distinctive qui ferait office de vignette écologique.

Seules les voitures neuves ne seront pas visées par ces mesures, car elles sont déjà soumises à un système de bonus et de malus, du fait de la législation européenne qui devient de plus en plus contraignante en matière de pollution et de la lutte de plus en plus active du gouvernement contre les voitures diesel.

Du côté de chez EY, Jean François Belorgey affirme que la France tend depuis longtemps à stigmatiser l’automobile, ce qui selon lui est néfaste pour l’industrie et les ventes de voitures. En revanche,en Allemagne, autre grand pays européen décisionnaire dans le secteur automobile, les pouvoirs publics ont à cœur de soutenir leurs industries automobiles, même si ils doivent pour cela monter au créneau face à Bruxelles afin de limiter les contraintes législatives liées à la pollution, contraintes qui tendent à défavoriser les grosses cylindrées allemandes.

CO2 émissions de particules fines
CO2 émissions de particules fines

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire