technologies embarquées système de navigation reconnaissance des panneaux de signalisation système de freinage automatique régulateur de vitesse gps

Technologies embarquées et violation du copyright

Les technologies embarquées sont devenues incontournables sur le marché automobile. Aux Etats-Unis, réparer soi-même sa voiture est passible de poursuites .

La propriété intellectuelle est strictement réglementée aux Etats-Unis. De ce fait, les agriculteurs américains réparant eux-même leur tracteur risquent d’être poursuivis par le constructeur pour violation du copyright. En effet, les fabricants de ce type d’engins de plus en plus équipés de technologies embarquées estiment que les propriétaires de tracteurs qu’ils ont mis sur le marché n’ont pas à avoir accès au code informatique. Or, celui-ci gérant une bonne partie du système faisant tourner la machine, la personne souhaitant réparer son véhicule lui-même n’a d’autre choix que de mettre son nez dedans. Pour les constructeurs, seuls un réparateur agréé par la marque est habilité à procéder aux réparations sur un tracteur avec technologies embarquées.

Technologies embarquées dans une voiture
Technologies embarquées dans une voiture

Réparation de voitures avec technologies embarquées

Dans le but d’imposer à leurs clients ce recours à un réparateur de la marque, les constructeurs américains ce sont lancés dans diverses actions de lobbying envers le bureau du droit d’auteur, l’un des bureaux du Congrès des Etats-Unis. Ce bureau à pour tâche d’examiner à une fréquence de trois ans d’intervalle la possibilité d’inclure à une section du DMCA (Digital Millenium Copyright Act) une nouvelle exception. L’usage des systèmes électroniques des véhicules ainsi que les exceptions qui y sont associées rentrent dans le domaine d’action de cette loi qui sera réexaminée au mois de juillet. En plus des fabricants de tracteurs, ce sont désormais les constructeurs automobiles américains qui font pression sur le bureau du droit d’auteur afin que soit promue l’interdiction de toucher au code des systèmes électroniques embarqués, et donc l’interdiction de réparer sa voiture soi même. L’« Association of Global Automakers »  (association des constructeurs automobiles ») et General Motors ce sont ainsi lancé dans un plaidoyer auprès du bureau du droit d’auteur afin d’obliger les propriétaires de véhicules dotés de technologies embarquées à avoir recours à un réparateur de la marque. Le but de la manoeuvre est bien entendu de s’assurer des profits sur le long terme lorsqu’un conducteur achète l’une de leurs voitures.

réparation de voiture par un réparateur agréé du constructeur
réparation de voiture par un réparateur agréé du constructeur

 

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire