Réforme du permis de conduire conduite accompagnée à 15 ans passage du permis à 17 ans

Réforme du permis de conduire en 2015

Une réforme du permis de conduire visant à diminuer les délais de passage à l’examen et à le privatiser a été annoncée par le gouvernement pour l’année 2015.

Le Gouvernement a annoncé vendredi 13 juin dernier  une série de mesures visant à réduire les coûts et les délais d’attente pour le passage des examens du permis de conduire.
On trouve parmi les mesures de cette réforme du permis de conduire:

réforme du permis de conduire, les auto-écoles se préparent
réforme du permis de conduire, les auto-écoles se préparent

–  la conduite accompagnée à partir de 15 ans

 le passage du code à 17 ans 

–  le recours à la privatisation pour faire passer le permis de conduire.

           1.  Réduire les délais d’attente ?

La conduite accompagnée sera désormais accessible dès 15 ans et permettra à ceux qui la font de passer le permis de conduire à 17 ans et demi, a proposé Bernard Cazeneuve. Le ministre de l’intérieur s’apprête à proposer cette réforme du permis de conduire aux cinquante et un membres du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), qui se réunit ce lundi afin de  rendre un avis consultatif.

Parmi les mesures phares de cette réforme du permis de conduire, M. Cazeneuve a également annoncé la mise en place de cours de sécurité routière, permettant d’obtenir  une attestation niveau 3 (ASSR 3), pour tous les élèves de seconde.

          2. Réforme du permis de conduire: l’ examen théorique privatisé ?

Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur  a annoncé vendredi le recours à des centres agréés qui pourrait prendre en charge la partie théorique de l’examen du permis de conduire. Cela permettrait aux instructeurs, qui devaient jusqu’alors s’occuper des deux parties de l’examen, de se concentrer uniquement sur la partie pratique de la conduite.

On estime que les inspecteurs consacrent actuellement 70% de leur temps à faire passer les différents examens (code, permis voiture, moto, poids lourd…). Les mesures entreprises permettraient de leur libérer plus de temps pour ainsi se concentrer majoritairement sur le Permis B (voiture).

En 2015, la surveillance de l’examen du code de la route sera donc privatisée et «confiée à un prestataire agréé par l’Etat», a précisé le ministère de l’intérieur dans un communiqué, affirmant que le coût de cette évolution pour les candidats serait «nul».

A partir du 1er juillet, ils pourraient aussi être remplacés par des volontaires, particulièrement des retraités de la police ou de la gendarmerie, annonce BFMTV. Cependant, M. Cazeneuve n’envisage pas de créer de nouveaux postes d’inspecteurs du permis de conduire.

Selon Bernard Cazeneuve la réforme du permis de conduire permettrait de diminuer le coût du permis de 200 à 600 euros pour ceux qui sont obligés de le repasser, (environs 40% des jeunes) ainsi que de simplifier les modalités de passage de l’examen pour tout le monde.

En 2013, les 530 000 recalés du premier tour, soit 40 % des candidats, ont dû en moyenne patienter plus de trois mois avant de pouvoir se représenter à l’examen (soit, douze jours de plus qu’en 2012). Dans les autres pays européens, ce délai n’excède pas plus de trente à quarante jours.

L’objectif de cette réforme du permis de conduire est d’abaisser les délais de passage du permis d’ici deux ans à quarante-cinq jours, à précisé vendredi le ministère de l’intérieur dans un communiqué.

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

One thought on “Réforme du permis de conduire en 2015

Laisser un commentaire