nouveaux radars radars embarqués radars cachés radars tronçon radar routier

Réduction du nombre de nouveaux radars

Le sénat souhaite réduire le nombre de nouveaux radars que l’Etat prévoit de mettre en place afin de réaliser des économies et de moderniser ceux existant .

Le Sénat
Le Sénat

Les sénateurs qui ont étudié le projet de loi de finances 2015 ont décidé de prendre des mesures économiques sur les radars routiers en baissant le budget qui leur est alloué. Le gouvernement qui souhaitait remplacer l’année prochaine 83 appareils par des radars nouvelle génération se voit contrarié par le vote d’un amendement limitant l’installation de nouveaux appareils au nombre de 40.

D’après Vincent Delahaye (UDI-DC) cet amendement permettrait de dégager 7,35 millions d’euros d’économies. Le gouvernement prévoyait pour l’année prochaine de mettre en place 40 radars vitesse moyenne (radar tronçon) dont le prix s’élève à 167000 euros l’unité, ainsi que 43 radars chantiers au prix de 200000 euros l’unité. Vincent delahaye quant à lui propose d’installer seulement 20 nouveaux radars de chacun des deux modèles.

Radar routier
Radar routier

Financer la prévention plutôt que de nouveaux radars

Vincent Delahaye a proposé de verser les économies réalisées grâce à la baisse du nombre de nouveaux radars aux collectivités territoriales  dans le but d’opérer des investissements dans la sécurité routière. Michel Canevet (UDI-UC) a d’ailleurs appuyé cette idée, arguant qu’il était préférable de financer la prévention routière plutôt que l’installation de nouveaux radars.

A titre d’information, la France est aujourd’hui pourvue de 4200 radars, un chiffre qui ne devrait pas augmenter pour le moment car pour le gouvernement il est plus urgent de moderniser le parc que d’installer de nouveaux radars.

L’assemblée a également voté une baisse de 15 millions d’euros de la subvention allouée à l’Antai, l’Agence nationale de traitement automatique des infractions et a approuvé sans les modifier les crédits de la mission Sécurités qui incluent les crédits consacrés à la gendarmerie et à la police nationale. Ce texte sera prochainement présenté à l’Assemblée nationale où les députés devront décider de l’entériner ou non.

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire