Démarches à effectuer pour récupérer le permis suite à un retrait

Récupérer le permis de conduire: les démarches

Récupérer le permis de conduire suite à une suspension ou annulation n’est pas toujours évident. Quelles sont les démarches à réaliser ?

Récupérer le permis suite à une suspension, invalidation ou annulation, un casse tête ? L’important est de bien connaître les démarches à effectuer ainsi que les délais à respecter afin de récupérer le permis rapidement. Si le passage du test psychotechnique pour la conduite et de la visite médicale sont obligatoires pour tout type de retrait de permis, la préfecture peut vous demander d’effectuer d’autres examens en complément. Suite à un retrait de permis, la préfecture ou les forces de l’ordre vous feront parvenir l’une des notifications suivantes:

Quel que soit le courrier reçu, nous vous recommandons de réaliser les démarches demandées au plus vite afin de récupérer votre permis à la fin de la période de suspension ou d’annulation. Pensez également à prévenir votre assureur: ne pas déclarer un retrait de permis à votre assureur lui donne le droit de revoir les termes de votre contrat d’assurance auto, et même de le résilier.

Etape n°1 pour récupérer le permis: le test psychotechnique

Test psychotechnique pour récupérer le permis suite à une annulation suspension ou invalidation
Test psychotechnique pour récupérer le permis suite à une annulation suspension ou invalidation

Le test psychotechnique pour conducteur permet d’évaluer les capacités motrices de celui-ci, en particulier la coordination, les réflexes et l’attention. L’examen psychotechnique comporte trois exercices détaillés dans ce précédent article ainsi qu’un entretien avec le psychologue permettant de revenir sur les circonstances du retrait de permis. Le test est effectué sur écran, avec deux manettes et deux pédales. Il ne requiert aucune connaissance particulière, y compris au niveau informatique. Le centre de test agréé AAAEP propose un entraînement gratuit et illimité au test psychotechnique qui vous permettra de réduire l’appréhension liée à l’examen et d’augmenter vos chances de réussite. Ce test doit en général être effectué avant la visite médicale. Cependant, certaines préfectures demandent à ce qu’il soit fait une fois l’avis du médecin rendu. N’hésitez pas à prendre contact avec votre préfecture en cas de doute. Cet examen est facturé entre 65 et 140 euros en fonction du centre et du département. Aucun remboursement ou prise en charge ne sont possibles: il s’agit d’un examen non médical rentrant dans le cadre d’une sanction.

Etape n°2: la visite médicale

Visite médicale pour la récupération du permis de conduire
Visite médicale pour la récupération du permis de conduire

La visite médicale pour la récupération du permis s’effectue soit auprès de la commission médicale de la préfecture ou sous-préfecture, soit auprès d’un médecin agréé par celle-ci. Si votre retrait de permis est lié à une consommation d’alcool ou de stupéfiants, vous devrez obligatoirement la passer auprès de la commission médicale de votre département. Il vous faudra alors faire parvenir un formulaire de demande de visite médicale rempli et signé à la préfecture ou sous préfecture dont vous dépendez. Vous recevrez votre convocation dans un délai d’un mois. En cas d’annulation ou d’invalidation, vous devrez également faire parvenir à votre préfecture le dossier de demande de renouvellement de permis complété et signé. Pour toutes les infractions ne concernant pas la prise d’alcool ou de substances illicites, vous devez prendre rendez-vous auprès d’un médecin agréé par la préfecture. Commission médicale ou médecin agréé, un avis sera rendu sur vos capacités à conduire un véhicule de manière sécuritaire. En cas d’avis défavorable, vous devrez repasser l’examen psychotechnique et la visite médicale afin d’être autorisé à récupérer le permis. La visite médicale pour permis de conduire est facturée 33 euros et n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Démarches complémentaires

En plus des démarches mentionnées précédemment, la préfecture peut vous demander de suivre à vos frais un stage de sensibilisation à la sécurité routière à vos frais. De plus, si votre permis vous a été retiré suite à une consommation d’alcool ou de stupéfiants, vous devrez présenter à la commission médicale des résultats d’analyses d’urine ou de sang. Une deuxième visite médicale devra être effectuée un an après la récupération du permis.

Faut-il repasser le permis ?

En cas de suspension de permis, pas de panique, vous n’avez pas besoin de repasser le permis. Si vous êtes sous le coup d’une annulation ou d’une invalidation, vous serez dans l’obligation de repasser le code. Vous avez la possibilité de vous réinscrire en auto-école avant la fin de la période d’invalidation ou d’annulation, à condition que l’avis des tests psychotechniques et de la visite médicale soient favorables. En ce qui concerne la conduite, vous ne devrez la repasser que dans les cas suivants:

  • votre retrait de permis est d’une durée supérieure à un an
  • vous n’avez pas respecté les délais imposés par la préfecture pour effectuer vos démarches
  • vous aviez un permis probatoire (permis de moins de trois ans)

 

 

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire