Mirai moteur à hydrogène

Moteur à hydrogène: brevets gratuits pour les concurrents de Toyota

Le moteur à hydrogène, risque de devenir sous peu la norme sur le marché automobile. Toyota a décidé de rendre ses brevets consultables pour la concurrence.

La transition énergétique est un enjeu qui prend de plus en plus d’ampleur, en particulier depuis les derniers bilans de l’OMS qui s’étaient montrés particulièrement alarmants quant à la qualité de l’air en zone urbaine. L’initiative de Toyota de mettre gratuitement à disposition 5000 brevets, dont celui du moteur à hydrogène, représente une possibilité d’avancée considérable dans le domaine de la protection de l’environnement. En effet, nous pourrions bientôt voir le marché automobile inondé de voitures thermiques qui pourraient se vanter de ne pas rejeter de CO2 dans l’atmosphère, et d’afficher une autonomie de 500 Km pour un plein d’essence.

moteur à hydrogène
moteur à hydrogène

 

Moteur à hydrogène: 5000 brevets en libre-service

Avec la commercialisation de sa voiture Mirai équipée d’un moteur à hydrogène il y a plusieurs semaines au Japon, Toyota est passé à la pointe de ce domaine. A la manière de certains acteurs du secteur Hi-Tech, Toyota a décidé de mettre à disposition de manière gratuite aux constructeurs automobiles concurrents ainsi qu’aux acteurs d’autres secteurs son catalogue de brevets (5000 au total) pour la production et la commercialisation de technologie hydrogène. L’offre est valable jusqu’en 2020, et permettra une accélération du développement de cette technologie ainsi qu’une diffusion plus large, puisque les coûts de recherches de la concurrence seront diminués. On imagine aisément que les constructeurs automobiles sont ravis de pouvoir exploiter le moteur à hydrogène. Finalement, si cette technologie se généralise, Toyota aura la possibilité de s’affirmer en tant que leader mondial et récupérera les bénéfices liés à cette technologie. En revanche, le constructeur nippon ayant énormément investi sur le moteur à hydrogène, un retour sur investissement ne sera envisageable uniquement si un réseau de distribution de stations d’hydrogène voyait le jour et si la concurrence entre les constructeurs par le biais de nouveaux modèles se poursuivait.

la Mirai de Toyota
la Mirai de Toyota

 

Toyota est loin d’être le seul à croire en son moteur à hydrogène et au potentiel que recèle cette technologie. En effet, Honda, BMW ainsi que Hyundai mènent déjà leurs recherches sur le sujet. Au Japon, en Californie ainsi qu’en Europe du Nord et en Allemagne, des réseaux de distribution d’hydrogène voient actuellement le jour. Air Liquide, une société ayant déjà implanté 60 stations de distribution d’hydrogène à travers le monde va bientôt atteindre les 400 stations. Ces points de ventes seront notamment déployés dans le nord est des Etats-Unis, en Europe de l’est ainsi qu’au Danemark.

En Europe, Toyota, BMW, Daimler, Honda et Hyundai ont conclu avec plusieurs partenaires industriels un partenariat se chiffrant à 38,4 millions d’euros afin de pouvoir appliquer  les infrastructures et technologies qui permettront aux voitures équipées d’un moteur à  hydrogène de devenir une alternative écologique et viable concernant l’avenir de la circulation européenne.

Développement

En France, le développement de cette technologie est à la traîne malgré le rapport du parlement datant de janvier 2014 concernant  les perspectives offertes par cette technologie, et l’entretien de François Hollande du 17 décembre avec les chefs d’entreprises prenant part au développement de la technologie hydrogène. Le problème est que les constructeurs français ont opté pour d’autres stratégies: Renault table sur la voiture électrique, tandis que PSA refuse de se projeter trop loin dans l’avenir avec son moteur hybride (Thermique/électricité) . Le moteur à hydrogène risque donc de mettre plus de temps à se démocratiser en France.

recherche et développement
recherche et développement

 

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

One thought on “Moteur à hydrogène: brevets gratuits pour les concurrents de Toyota

Laisser un commentaire