Limitation à 80 kilomètres heure toutes routes

Limitation à 80 sur les routes nationales

La limitation à 80 kilomètres/heure, le gouvernement en parle depuis un moment, et c’est décidé, la vitesse maximale autorisée va baisser sur plusieurs axes.

 

Une nouvelle qui fait du bruit, le mois dernier une partie du Conseil National de la Sécurité routière s’est réuni afin de valider plusieurs mesures telles que le déploiement de dispositifs de radars double face, d’interdiction du kit mains-libres, et de la baisse de la limitation à 80 km/h de vitesse maximale autorisée sur  le réseau de routes nationales. Cette réduction de la limitation à 80 kilomètres/heure émane de Bernard Cazeneuve  et va être testée sur 81 Km de routes nationales sur quatre départements différents. Une phase de test qui devrait durer deux ans au total avant décision finale.

L’application de cette limitation de vitesse à 80 km/h est jugée trop timorée pour certains membres du CNSR. Deux d’entre-eux ont en effet donné leur démission, jugeant qu’il serait préférable d’appliquer cette limitation à 80 sur des axes à double-sens non-équipés de séparateurs, axes responsables de 2000 décès par an. En juin dernier, le ministre de l’intérieur avait refusé la généralisation de ce dispositif qui d’après l’association 40 millions d’automobilistes a très mauvaise presse auprès des usagers de la route. Il s’est donc prononcé en faveur d’une expérimentation sur les portions de routes déplorant un nombre important d’accidents de la circulation.

Expérimentation de la limitation à 80: un accueil mitigé

Les routes concernées par cette limitation à 80 km/h sont la RN151 (Yonne), la RN7 (Drôme) ainsi que la RN57 (Haute-Saône). Il aura fallu onze mois de débats entre le gouvernement et le CNSR pour s’accorder sur la mise en place de cette nouvelle limitation de vitesse, Bernard Cazeneuve ne voulant l’appliquer que de manière expérimentale. Plusieurs membres du CNSR déplorent ce parti-pris, estimant que l’application sur le réseau routier de la limitation à 80 permettrait d’éviter à près de 400 personnes par an de subir un accident mortel. Chantal Perrichon, à la tête de la Ligue contre la violence routière, estime quant à elle que cette mesure relève plus de l’observation que de l’expérimentation, puisque cette nouvelle limitation de vitesse ne s’applique que sur une dizaine de kilomètre à chaque route concernée.

Du côté des usagers de la route, directement impactés par cette mesure, la grogne semble également monter: l’association 40 millions d’automobilistes estime d’après sondages que 80% de la population est contre la généralisation de la limitation à 80 km/h, et a mis en ligne une pétition à son encontre. La question est de savoir si cette mesure vise réellement à sauver des vies ou a taxer un peu plus le contribuable en baissant au maximum la vitesse autorisée sur les routes et en installant toujours plus de radars. Nous vous laissons juges, en attendant le terme de l’expérimentation et la décision finale du gouvernement de valider ou non la mise en place de cette limitation.

Passage de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80
Passage de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80

 

 

 

 

 

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire