piratage informatique

Les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage

Les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage : selon un rapport américain, la totalité du marché automobile est touché.

 

Les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage
Les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage

L’avenir des véhicules autonomes et des voitures connectées n’est pas encore définit qu’il provoque déjà l’inquiétude. Un sénateur américain a rédigé un rapport publié lundi dernier mettant en garde les usagers : les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage. Les conducteurs de ce type de véhicules ne sont donc pas à l’abri d’un vol de leurs données ou de la prise de contrôle de leur véhicule par des pirates.
Selon ce rapport accablant émanant de l’équipe du sénateur américain et démocrate Ed Markey qui prend appui sur une base de données récupérées auprès de 16 importants constructeurs automobiles, on trouve des failles dans le système de sécurité pour la quasi totalité des véhicules connectés du marché automobile.

 

Pourquoi les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage ?

Le sénateur Markey a dénoncé dans un communiqué le travail des constructeurs qui d’après lui n’ont pas fait le nécessaire pour protéger les données des usagers.
Les pirates peuvent accéder aux données d’un véhicule où en prendre le contrôle par différents biais :

  • Connexions Bluetooth
  • Système d’assistance à distance OnStar (une filiale du constructeur General Motors)
  • Connexion au véhicule d’un Smartphone Android porteur d’un virus informatique
  • Lecture d’un CD infecté par le système audio du véhicule connecté

Les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage du fait des systèmes dont elles sont équipées.

Des études réalisées par le passé énonçaient les méthodes dont les pirates usent  prendre le contrôle de certaines voitures afin de provoquer de brusques accélérations, les faire changer de direction, déclencher le klaxon, désactiver les systèmes de freinage, allumer ou éteindre les phares, trafiquer les affichages du compteur de vitesse ou bien de la jauge de carburant, ou encore collecter des données privées sur le véhicule. On imagine aisément les conséquences que pourrait engendrer le piratage d’un tel véhicule.

 

protection des données
protection des données

 Protection des usagers

Le rapport du sénateur juge que les constructeurs n’ont pas pris les mesures nécessaires suite aux études de 2013 et 2014 qui avaient déjà démontré que les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage.

L’alliance des constructeurs automobiles américains a d’ailleurs déclaré à ce sujet : « Des protections solides des données privées des consommateurs et une sécurité solide des voitures sont nécessaires pour maintenir la confiance de nos clients ». Espérons donc que ceux-ci prendront les mesures nécessaires pour protéger les utilisateurs et leurs véhicules ainsi que leurs données.

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

2 thoughts on “Les voitures connectées et autonomes sont vulnérables au piratage

Laisser un commentaire