route bloquée équipement chaînes pneus/neige

Faut-il rendre les chaînes/pneus neige obligatoires ?

L’équipement de chaînes/pneus neige aurait certainement évité à de nombreux conducteurs d’être bloqués sur les routes ce week-end. Faut-il les rendre obligatoires?

bonne année
bonne année

 

Ce lundi sur BFM TV, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve reconnaissait que la majeure partie des automobilistes qui avaient pris la route vers la Savoie ce week-end avaient omis d’équiper leur véhicule de chaînes/pneus neige. Il déclarait également qu’il serait raisonnable de chercher des moyens qui permettraient d’inciter de manière préventive les conducteurs souhaitant se rendre en montagne à mieux équiper leur voiture. C’est dans cette optique qu’il va demander aux ministères des Transports et de l’Intérieur de « mobiliser une inspection générale conjointe » afin de définir si il existe dans la réglementation existante des éléments qui peuvent être adaptés ou modifiés. Néanmoins, il a insisté sur le fait qu’il n’y aurait aucune obligation pour les automobilistes de s’équiper de chaînes/pneus neige.

Pour le moment, les chaînes/pneus neige sont obligatoires uniquement sur certaines routes de montagne et sur deux roues motrices (en général les roues avant). Bien que les conducteurs n’ayant pas équipé leur voiture de chaînes/pneus neige ne soient pas verbalisés, ces équipements n’étant pas obligatoires, les forces de l’ordre ont la possibilité de mettre à l’arrêt un véhicule n’en étant pas équipé.

Une amende pour inciter à utiliser des chaînes/pneus neige

Insuffisant d’après le député PRG (parti radical de gauche) du département des Hautes-Alpes Joel Giraud qui souhaite rendre l’équipement de chaînes/pneus neige obligatoire sur les routes de montagne. Le président du Comité du Massif des Alpes et du Conseil National de la Montagne va donc faire une proposition de loi dans ce sens afin que « la France rentre dans les normes des pays civilisés où chacun est responsable de ses actes y compris lorsqu’il neige l’hiver ». Pour le moment, les seuls pays ayant recours au système ubuesque obligeant les automobilistes à s’équiper de chaînes/pneus neige si un panneau l’indique sont la France et la République Tchèque. Une situation déplorée par Joel Giraud qui considère cela comme le seul moyen de ne pas anticiper.

En Allemagne, au Luxembourg, en Autriche ainsi que dans les pays baltes et nord européens, l’équipement de chaînes/pneus neige est obligatoire dans la mesure où les conditions météorologiques l’exigent. Dans le cas où les conducteurs ne respectent pas la consigne, ils s’exposent à une amende ou à la confiscation du véhicule. Le parlementaire a d’ailleurs déclaré qu’il était normal de voir vingt centimètres de neige en hiver dans une station alpine, et qu’à défaut de sortir les gens de leur assistanat permanent, leur infliger une amende de 90 euros les ferait réfléchir.

Un équipement coûteux mais rentabilisé

L’association 40 millions d’automobilistes concède que l’achat et l’équipement de chaînes/pneus neige représente un coût élevé (par exemple quatre pneus neige valent 250 euros). Néanmoins, l’association rappelle que ces équipements seront avec le temps pleinement rentabilisés dans la mesure où ils permettent de laisser les pneus « été » au repos, ce qui les préserve de l’usure. De plus, les pneumatiques « hiver » ont à 50 hm/h sur route enneigée une distance de freinage deux fois moins longue.

Néanmoins, pour accéder aux cols enneigés, l’équipement de pneus neige ne suffit pas, l’ajout de chaînes est indispensable. Les premiers prix des chaînes hiver tournent actuellement autour des 20 euros. Avec ces équipements, il est conseillé de fortement réduire sa vitesse et de ne pas aller au delà des 50km/h.

 

équipement des chaînes neige
équipement des chaînes neige

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire