Code de la route

Des questions supprimées du nouvel examen du code

Les échecs massifs des candidats au code du permis B ont incité le gouvernement à « retirer provisoirement » certaines questions.

Quadro con segnaletica stradale

Question du code trop difficiles…

Depuis mardi 10 mai, le ministère de l’Intérieur a retiré « provisoirement » les questions les plus difficiles du nouvel examen du Code de la route.

La délégation à la sécurité et à la circulation routière a pris cette mesure en raison du taux de réussite très bas à la nouvelle épreuve théorique du permis de conduire.

Les 2 et 3 mai, premiers jours où la réforme du Code est entrée en vigueur, ce taux a atteint 16,7 %, contre environ 70 % habituellement.

Les « questions accusant les taux de réussite les plus bas » sont donc retirées, indique le communiqué du ministère. Elles « seront réintroduites progressivement le cas échéant après reformulation au fur et à mesure de la familiarisation des candidats avec la nouvelle approche de l’examen ».

Selon le site Service public, les difficultés sur lesquelles les candidats butent concernent notamment les thématiques suivantes :

  • l’adaptation de la vitesse en fonction de situations (distances de sécurité, pluie, présence de piétons, etc.) ;
  • le transport de passagers et le chargement ;
  • les documents administratifs liés à l’utilisation du véhicule.

Vous pouvez repasser l’examen gratuitement

Les autorités ont aussi décidé d’ouvrir des places d’examen supplémentaires en mai, « pour permettre aux candidats ayant échoué de pouvoir repasser rapidement, dès qu’ils seront prêts, et toujours gratuitement, l’examen ». Votre auto-école a toutefois le droit de vous facturer la préparation à ce nouveau passage.

« Certaines écoles de conduite ont enregistré des taux de réussite à 80 %, ce qui démontre que l’examen est accessible », écrit le délégué à la sécurité et à la circulation routières, Emmanuel Barbe, dans un courrier adressé le 6 mai aux auto-écoles.

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire