Constat accident

Constat : les erreurs à ne pas faire

Constat papier, malgré l’existence de l’e-constat, le constat papier reste très utilisé encore de nos jours. Veilliez à être toutefois très vigilant lors de la saisie de celui-ci. Votre responsabilité peut-être indûment mise en cause en cas d’erreur, et vous risquez d’être privé d’indemnisation ! Pour ce faire voici quelques conseils pour ne pas faire d’erreur :

Constat 

Partie administratif

Premièrement, chaque constat se doit de commencer par la partie administrative concernant l’identité des parties (nom, prénom, adresse, téléphone…), les renseignements concernant les deux véhicules (marque, modèle, immatriculation…) et les informations des assurances des parties (nom de l’assuré, numéro de police d’assurance, adresse d’assureur…). Une fois confirmé et signé par les deux parties, le constat sera irrévocable.

Constat
Constat amiable papier

Les cases à cocher

Deuxièmement, au centre du constat se trouvent différentes cases à cocher, pour la plupart des cas théoriques d’accidents. Il faut savoir que les cases 2, 4, 8, 10, 14, 15 et 16 sont interprétées très souvent à contresens. Si ces cases sont cocher, vous serez automatiquement reconnu responsable à 100% du sinistre. A savoir également que les cases prennent le dessus en cas de contradiction avec le croquis.

Le croquis

En effet, sur chaque constat vous trouverez vers la fin une partie croquis. Cette partie comporte un espace dédié au dessin des circonstances de l’accident. Les véhicules impliqués dans la cohésion doivent apparaître dans le dessin avec le plus d’informations possible : le sens de la circulation, le nom des voies, les priorités, les panneaux, les feux… Si lors de votre accident il y eut des témoins, il est nécessaire de les représenter par des croix sur le croquis (les coordonnées des témoins doivent évidemment signaler dans la partie les concernant).

Les dégâts

En dernier lieu, a côté du croquis, la partie dégât est indiquée. Il faudra donc dans celle-ci y présenter les points d’impacts du véhicule. Il est complété par le renseignement de l’étendue des dégâts pour chaque véhicule. Sur ce point, la description doit être la plus détaillée possible. D’ailleurs certains dégâts occasionnés à votre véhicule pouvant être invisibles à l’œil nu, nous vous conseillons vivement d’inscrire la mention « sous réserve d’expertise ».

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire