contrôle alcoolémie conducteur âgé suspension de permis

Un conducteur âgé de 57 ans finit sa course contre une clôture

Un conducteur âgé de 57 ans alcoolisé a finit sa course dans une clôture après avoir pris le volant. Après deux interpellations son permis lui a été retiré.

Il est 23 heures et aucun blessé à proximité. Les policiers présents sur le lieu ramènent alors le conducteur âgé de 57 ans au commissariat et le font souffler dans l’éthylotest. Le bilan est positif : 1,7 grammes d’alcool par litre de sang.

/ ! \ POUR RAPPEL / ! \Le taux légal d’alcoolémie au dessus duquel vous êtes hors la loi est de 0,5 g par litre de sang (0,5 g/l) ou 0,25 mg par litre d’air expiré quand vous « soufflez » dans le ballon. Il varie en fonction du sexe de la personne, de son poids, du degré d’alcool et de la quantité absorbée. Les études estiment qu’au cours d’un repas, il est raisonnable de ne pas dépasser le seuil de 2 verres.

Le conducteur âgé de 57 ans n’est pas connu des services de police. Son permis lui est donc confisqué. Une convocation lui est remise pour une audition ultérieure. Le conducteur âgé de 57 ans est autorisé à quitter le commissariat avec sa compagne. « Remis à un tiers de confiance » comme disent les policiers.

Le conducteur âgé récidive et subit un retrait de permis

Malheureusement la confiance n’a duré que très peu de temps : Le conducteur alcoolisé n’avait pas l’intention de se passer de sa voiture.

Sa conductrice tente de le raisonner. Ce fût sans succès. Il exige de se faire conduire sur le lieu de l’accident, remonte dans le véhicule et prend le volant.

Vers 1 h 50, soit moins de trois heures après sa première interpellation, il se retrouve nez à nez avec une équipe de policiers en plein contrôle d’alcoolémie. Le taux a baissé à 1 gramme par litre de sang mais c’est encore le double du maximum autorisé à 0,5 gramme.

Cette fois il n’échappe pas aux sanctions corsées : Placement en garde à vue, immobilisation du véhicule, suspension immédiate du permis pour six mois puis convocation devant le tribunal selon la procédure du « plaider coupable ».

La personne de confiance qui l’avait prit en charge a été interrogée : elle a expliqué aux policiers qu’elle n’avait rien pu faire pour l’empêcher de reprendre sa voiture..

Le conducteur âgé de 57 ans devra donc passer un test psychotechnique et une visite médicale afin de récupérer son permis.

Voir notre article sur la mobilisation d’un village contre un conducteur âgé.

 

AAAEP renseigne sur l'actualité de la sécurité routière et de tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'automobile, de la moto, de la route et des tests psychotechniques. Directeur associé de AAAEP, ma société est experte dans la passation de test psychotechnique dans le cadre de la récupération du permis de conduire en cas de suspension, d'annulation ou d'invalidation et plus généralement de retrait de permis de conduire.

Laisser un commentaire