Rappel Immédiat
pour réserver votre test
Laissez-nous votre numéro de téléphone, on vous rappelle immédiatement :
x
Ile-de-France
01 79 75 50 10
Nord Ouest
02 44 84 80 50
Nord Est
03 66 72 52 00
Sud Est
04 83 43 12 13
Sud Ouest
05 82 95 48 60
Centre national de Tests Psychotechniques - AAAEP
Ile-de-France
01 79 75 50 10
Nord Ouest
02 44 84 80 50
Nord Est
03 66 72 52 00
Sud Est
04 83 43 12 13
Sud Ouest
05 82 95 48 60
Sur Votre Examen Psychotechnique
Réservé directement En Ligne
Entrainez-vous aux Tests Psychotechniques
En illimité et gratuitement
Choisissez votre horaire de test psychotechnique !!
Ne perdez pas votre journée inutilement
Permis annulé ou invalidé ?
Réservez un Test Psychotechnique près de chez vous en moins d'une minute
Garantissez votre inscription ! Evitez les annulations de date
En utilisant notre système de paiement sécurisé
Accueil > Lettre 3F et suspension administrative de permis de conduire

Lettre 3F et suspension administrative de permis de conduire

Retrait de permis et Sanctions

Lette 3F dans le cadre d'une suspension administrative de permis de conduireLa réception de la lettre 3F, ou référence 3F, vous informe de la suspension administrative de votre permis de conduire.

La suspension administrative du permis de conduire est envoyée par recommandé avec avis de réception ou délivrée par les forces de l’ordre dans les 72 heures qui suivent la rétention du permis (retrait du permis) par les forces de l’ordre. Cet avis de rétention vous est délivré par la police ou la gendarmerie en cas d’infraction au Code de la route.

La suspension administrative d’un permis est en général prononcée pour une durée de un à six mois, période au cours de laquelle il vous est interdit de conduire. Toutefois, en cas d’infraction grave, le préfet peut ordonner jusqu’à un an de suspension.

La suspension du permis prend effet dès la réception de la lettre 3F et concerne toutes les catégories de permis acquises par le conducteur .

 

 

 

Suspension Judiciaire du permis de conduire

Lors du passage au tribunal, le juge ou le procureur pourra déclarer la suspension judiciaire du permis. Celle-ci est en général imputable aux infractions suivantes :

  • Délit de fuite
  • Conduite en état d’ivresse
  • Conduite sous l’emprise de stupéfiants
  • Atteinte involontaire à la vie ou à l’intégrité d’autrui (accident responsable ayant occasionné des blessures ou le décès d’un tiers)

La suspension judiciaire du permis prolonge la durée de suspension jusqu’à maximum 5 ans, voire 10 si il s’agit d’une récidive. Toutefois rasurez vous, dans la majeure partie des cas la durée de suspension n’excède pas les un an.

 

Suspension de permis de conduire après reception de la lettre 3F

 

Récupérer le permis suite à la réception de la lettre 3F

Afin de récupérer un permis suspendu, la préfecture vous devrez réaliser un certain nombre de démarches. Nous vous recommandons de démarrer celles-ci dès la réception de la lettre 3F :

  • Prendre rendez-vous pour un test psychotechnique auprès d’AAAEP, centre de tests agréé pour l’évaluation psychotechnique
  • Prendre rendez-vous pour une visite médicale. Celle-ci doit être effectuée auprès de la commision médicale de votre préfecture / sous préfecture ou auprès d’un médecin agréé par celle-ci.

 

Consommation d’alcool ou de substances illicites au volant

L’alcool au volant et la consommation de substances illicites sont plus sévèrement sanctionnées par le Code de la route.

En plus des démarches décrites ci-dessus, une suspension de permis imputable à un taux d’alcoolémie supérieur au taux légal autorisé ou à une consommation de cannabis vous oblige également à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière et à présenter des résultats d’analyses de sang/d’urine lors de la visite médicale.

Dans le cas présent, celle-ci se déroulera obligatoirement en préfecture ou sous préfecture auprès de la commission médicale primaire.

 

Contenu de la lettre 3F :

La lettre 3F est un courrier officiel envoyé en recommandé avec avis de réception. Ce document contient les informations suivantes :

  • Le rappel de l’infraction ayant mené à la suspension du permis
  • La préfecture concernée
  • Les modalités d’application
  • La date à laquelle la suspension a été prononcée

Attention : si vous continuez à prendre le volant suite à la suspension de votre permis, vous vous exposez aux sanctions prévues par le Code de la route en cas de conduite sans permis.